Close

La poésie de la Musique (Bach, Clavier bien tempéré – Weiss – Satirino)

Muse5
30 août, 2014

Johann Sebastian Bach (1685 – 1750)

Das wohltemperierte Klavier

weiss_klavier_satirinoCD 1
Livre I, 1722
Préludes & Fugues N° s 1 – 12, BWV 846-857
Total CD 55’06 

CD 2
Livre I, 1722
Préludes & Fugues N° s 13 – 24, BWV 858 -869
Total CD 56’10 

CD 3
Livre II, 1742
Préludes & Fugues N° s 1 – 12, BWV 870 – 881
Total CD 62’04 

CD4
Livre II, 1742
Préludes & Fugues N° s 13 – 24, BWV 882 – 893
Total CD 67’35

Kenneth Weiss, clavecin
1 coffret livret – 4 CDs, Satirino Records, 2013.

Cette nouvelle édition sous forme de coffret-livret de Das Wohltemperierte Klavier (Le Clavier bien tempéré) de Johann Sebastian Bach, interprétée par Kenneth Weiss mérite de loin une écoute attentive.

Les deux livres du Clavier bien tempéré, élaborés entre 1722 et 1744, contiennent chacun 24 préludes et fugues écrits dans les 12 demi-tons de la gamme chromatique soit 24 modes majeurs et mineurs. J.S. Bach y explore brillamment toutes les possibilités qu’offre généreusement le tempérament égal. Chaque ton se divise en deux demi-tons identiques.

Ce recueil est sans nul doute une des œuvres les plus importantes tant sa finesse musicale, son élaboration théorique a marqué profondément l’histoire de la Musique. Le premier livre – BWV 846 à BWV 869 fut achevé à Köthen (Anhalt) en 1722. Le manuscrit porte ce sous-titre : «Le Clavier bien tempéré, ou préludes et fugues dans tous les tons et demi-tons, tous deux avec la tierce majeure ou ut, ré, mi, et avec la tierce mineure ou ré, mi, fa. Pour la pratique et le profit des jeunes musiciens désireux de s’instruire et pour la jouissance de ceux qui sont déjà rompus à cet art». Le second livre – BWV 870 à BWV 893 – datant de 1744 à Leipzig, est écrit sur le même schéma à savoir 12 préludes et 12 fugues.

Qui mieux, que Kenneth Weiss, pouvait en apporter une nouvelle interprétation riche en sensibilité, en expressivité et profondeur ? Originaire de New-York où il suit des études à la High School of Performing Arts, Kenneth Weiss est diplômé du Conservatoire d’Oberlin puis poursuit ses études de clavecin avec Gustav Leonhardtau Conservatoire Sweelinck à Amsterdam. C’est en 1989 qu’il remporte le Concours International de Clavecin de Bruges, puis devient l’assistant musical de William Christie auprès des Arts Florissants de 1990 à 1993.

Ce claveciniste américain livre par cet enregistrement une interprétation toute en subtilité grâce aux multiples couleurs poétiques peintes de ses doigts agiles sur la toile de ces 48 préludes et fugues… Ces légères nuances distinguent chaque tonalité voisine et permettent de mettre en valeur les couleurs spécifiques de chaque pièce. Les fugues prennent toute leur ampleur « dans la fuite » en faisant progresser la technique du contrepoint dans une diversité d’usages et de modulations nouvelles. Le génie de Bach est bien là !

Même si ce coffret représente plus de 4 heures d’écoute, le temps s’égraine à une vitesse folle. La beauté suspend le cours du temps en libérant l’auditeur des pressions quotidiennes de la vie. Voilà ce qu’est la poésie de la Musique… 

Jean-Stéphane SOURD-DURAND