Close

Castorama (Dans les coulisses du TCE avec Hervé Niquet)

Publié dans : Actualités - Brèves
18 octobre, 2014
© TCE / Hervé Niquet

© TCE / Hervé Niquet

« Je la vois. Son triomphe augmente mon martyre : / Songeons à l’éviter. »

Comme vous le savez tous, aimables bergers, pardon lecteurs, l’un des événements de la rentrée est le Castor & Pollux du TCE, mis en scène par Christian Schiaretti et sous la houlette d’Hervé Niquet dont la première a eu lieu lundi. Si l’on ne s’avancera pas plus pour le moment sur le spectacle dont vous pouvez lire notre compte-rendu (et quand bien même on déplorera le choix de la version de 1754 plus resserrée et moins complexe à nos yeux), nous vous invitons vivement à consulter, pour calmer votre juste impatience, les quelques notes jetées ça et là par Hervé Niquet sur le blog du TCE, et qui, avec la verve et l’humour qu’on lui connaît (cf. le King Arthur avec Shirley & Dino très Monty Pithonesque) nous conte quelques anecdotes sur la préparation dudit spectacle. L’on se dit d’ailleurs que les quelques piques drolatiques qui nous échappent parfois sont finalement bien bénignes !

« Ooooooh le chœur !!!!!

Ils sont gentils, musiciens, compétents, etc…. Mais sur un plateau, ils sont aussi à l’aise qu’un autocar sur une piste de patin à glace. On dirait qu’ils ont de l’eau dans leurs chaussures. C’est ça !!! Ils font floc floc… En groupe, en début de production, ils sont vifs comme des flans chez le pâtissier. » (Hervé Niquet)

Et rassurez-vous en dépit du cliché wagnerien, c’est encore bien du Rameau !

Vers les Enfers : http://blog.theatrechampselysees.fr

M.B.