Close

Classico-baroque ?

Muse4
18 octobre, 2005

Johann Adolph SCHEIBE (1708-1776) 

Sinfonias


Concerto Copenhagen, dir. Andrew Manze,
 

Chandos Early Music, 1994, re-ed. 2003.

Scheibe vécu à Leipzig, Hamburg et Holstein avant de partir vivre au Danemark en 1740. Pour l’anecdote, il perdit un œil à l’âge de six ans dans l’atelier de facture d’orgues de son père. Le compositeur est connu pour être le partisan avant l’heure d’un style plus épuré, plus simple et plus mélodique, dont il a développé les thèses dans le périodique musical Der critische Musicus, fondé par lui en 1737.

Ses Sinfonias sont représentatives de la transition vers le classicisme et dénotent l’ambiguïté trouble d’un compositeur qui se cherche. En effet, si certains mouvements tendent vers le futur style galant si cher à C.P.E. Bach, l’influence vivaldienne est indéniable (cf. les traits violinistiques de l’Allegro de la Sinfonia a 4), tout comme celle des précurseurs allemands comme Biber, Schmelzer ou Fux (style « archaïque » des passages pour trompettes de la Sinfonia a 16).

Le Concerto Copenhagen  (« CoCo » pour les intimes) est au mieux de sa forme et sa vision joyeuse et colorée fait merveille. Précision, netteté et entrain sont les maîtres-mots de cet enregistrement et l’on saluera Andrew Manze pour cette résurrection des plus réussies.

Katarina Privlova

Technique : Beau rendu des timbres.