Close

Le Claviorganum

13 mars, 2010

Le Claviorganum

 

Copie d'un claviorganum de 1745, construit par John Snetzler (orgue) et Jakob Kirkman (clavecin)

Copie d’un claviorganum de 1745, construit par John Snetzler (orgue) et Jakob Kirkman (clavecin)

Un superbe récital de Gustav Leonhardt consacré aux compositeurs anglais (Byrd, Bull, Gibbons) et germaniques (Pachelbel, Bach, Ritter, J. C. Bach) vient de paraître chez Alpha. Pour la première fois, le  » pape du baroque  » accepte de jouer sur un claviorganum.

Quel est donc cet instrument au nom barbare ?

A l’époque baroque, le claviorganum est un hybride de l’orgue et du clavecin. En fait, il se compose d’un clavecin à un clavier et d’un orgue coffre. On peut jouer les instruments ensemble ou séparément en réglant le clavier. Lorsque l’orgue et le clavecin sont accouplés, on a l’impression que la main droite joue du clavecin et que la main gauche joue de l’orgue de chambre (ce qui est d’ailleurs la stricte vérité). Il doit être noté que ces instruments sont souvent construits par deux facteurs différents pour chaque partie.

Claviorganum, Valentinus Zeiß, 1639, Musée Carolino Augusteum, Salzburg.

Claviorganum, Valentinus Zeiß, 1639, Musée Carolino Augusteum, Salzburg.