Close

De Chambonnières à Rameau

Publié dans : Concerts - Critiques - Festivals
3 février, 2013

De Chambonnières à Rameau

Skip Sempé, clavecin

Skip Sempé – DR

Dimanche 3 février, 19h15 (dans le cadre de la Folle Journée 2013)

Skip Sempé n’arrivait pas en terrain conquis : il remplaçait Bertrand Cuiller. Grâces lui soient rendues d’avoir accepté et d’avoir proposé un programme riche et varié où se croisent encore les Couperin et Rameau, mais aussi Chambonnières, Forqueray, d’Anglebert et même Luigi Rossi.

Le jeu de Skip Sempé est musclé et puissant ; son phrasé est anguleux ; le tout est très tendu. Peut-être trop, et peut-être même un peu monolithique. Presque pas d’adoucissement — et quand il y en a eu, comme dans une Sarabande de Rameau, la mesure nous a semblé se déliter…

Certaines pièces, du coup, réussissent plutôt bien — c’est le cas de L’Intrépide d’Amand-Louis Couperin ou de La Marella de Forqueray. Mais dans l’ensemble, on aimerait un peu autre chose… Cela impressionne, mais la virtuosité semble parfois ne se diriger nulle part ! Nous retiendrons donc surtout de ce concert La Dauphine de Rameau, bouillonnante — et pour le reste attendrons une autre rencontre avec Skip Sempé qui, nous le croyons, a bien d’autres choses à nous dire.

Loïc Chahine

Vers le sommaire de la Folle Journée 2013