Close

De l’art et du cochon

Muse2
31 décembre, 2007

L’Arte del Mandolino Barocco (L’Art de la Mandoline Baroque)

Oeuvres de Brescianello, Caroso, Vivaldi, Ugolino et van Maldere

Artemandoline Baroque Ensemble

50’40, Jade, enr. 2007. 

Ah, la mandoline ! On imagine trop vite Venise, les brunes et piquantes Italiennes derrières leurs persiennes, cloîtrées là-haut dans leur chambre à  balcon… La mandoline, c’est un peu Don Giovanni et Leporello sous les fenêtres d’Elvire, c’est le Comte Almaviva sous celles de Rosine. On s’attend à un disque poétique et charmeur, où les doigts délicats plaident, susurrent, cherchent à convaincre à tâtons dans la pénombre propice. Et vlam. Voilà que l’Artemandoline Baroque Ensemble déboule avec son enthousiasme naïf et son corps d’armée de cordes pincées (2 mandolines, mandole, guitare et contrebasse). L’ensemble se défend vaillamment, use avec facilité et anachronisme de crescendo, descend les doubles-croches à toute allure comme pour en mettre plein la vue. Mais la séduction au bulldozer ne fonctionne pas toujours, d’autant plus que l’absence de nuances, de contrastes dans les tempi, ou d’établissement d’un réel climat rend le programme rapidement fastidieux… Ca fait « bling-bling » puis « pschuiiiiit », et ces œuvres aussi ravissantes que futiles s’oublient juste après avoir été entendues d’une oreille distraite.

Sébastien Holzbauer

Technique : bon enregistrement, assez clair, manquant un peu de liant.

 

Droit de réponse :

Suite à la parution de cette critique, nous avons reçu un très vif courriel le 23 mars 2008, prétendument de la part d’un membre de l’Artemandoline Baroque Ensemble. Par souci de transparence, et afin de laisser nos lecteurs seuls juges de la qualité de cette intervention et de son auteur présumé, nous le reproduisons ici dans son intégralité (seule la signature a été tronquée dans le souci de ne révéler aucune information personnelle).

Nous profitons de l’occasion pour protester contre les attaques personnelles et les insinuations calomnieuses qui y ont été formulées. Nous rappelons également à tous nos interlocuteurs que nous demeurons particulièrement attachés à un dialogue ouvert et serein quel qu’en soit le sujet. Depuis 2003, nous avons ainsi reçu de nombreux messages : félicitations suggestions, débats contradictoires… Mais il s’agit de la seule réaction de cette nature jamais rencontrée. Nous le déplorons sincèrement et nous remercions nos 15.000 lecteurs mensuels pour leur fidélité et leur confiance.

Toute la rédaction de Muse Baroque

Bonsoir,

seulement pour vous dire que la personne qui se nomme « Sébastien »qui a fait une critique sur notre cd  « L’arte del mandolino barroco » est un inculte,dénoué de toute formation musicale et de tout critère. Il nous fait une « critique » si on peut appeler cela comme ça. Il n’a aucun critère de jugement et en  plus il n’a connait rien à la musique baroque. J’espère qu’il ne vous fera aucun commentaire sur d’autres cd’s, car on dirait qu’il est tout simplement bête. Voilà nos impressiosn et sachez que tous les journaux internationaux adorent notre cd et qu’ils en font la promotion. L’éducation et la sagesse forment l’être humain, pas la l’ignorance et l’inculture! M. Sébastien a le droit de dire ce qu’il pense, nous aussi!

merci et changez de collaborateur!

Juan Carlos MUÑOZ
Artemandoline, Baroque Ensemble
www.artemandoline.com