Close

Dictionnaire musical baroque des idées reçues

Publié dans : Bonus - Digressions - F.A.Q.
3 novembre, 2010

DICTIONNAIRE MUSICAL BAROQUE DES IDEES RECUES

par M.V.L.N.

Première édition

Sans Privilège du Roy

Chez la Muse Baroque

A Paris

MMXX

Le Bernin, Fontaine des Quatre-Fleuves, Place Navone, statue du Nil © Muse Baroque

Le Bernin, Fontaine des Quatre-Fleuves, Place Navone, statue du Nil © Muse Baroque

A l’instar de notre très illustre devancier ; nous avons souhaité partager avec vous quelques riens parmi ces non-dits qui font grimacer ou sourire, sapent la cohésion des familles, ravagent les Etats lorsqu’ils sont trop longtemps contenus. Aussi, avant que La Bastille ne soit pleine de nos débordements, voici le fruit de nos subversives pensées.

 

Altération
Se dit du jaunissement de l’émail.

Applaudissements
Toujours en user avec tact et mesure en tapotant ses paumes sans affectation et sans efficacité.
Voir aussi « Huées ».

Appogiature
Cf. ornement. Personne ne sait très bien ce que sait, mais leur présence est un signe de virtuosité frivole.

Atys
Mythique et mythologique.

Bach
Ne pas l’aimer est une faute de goût.

Baguette
Accessoire inutile et trop viennois. Préférer une partition roulée ou une canne très aiguisée.

Barre de mesure
Ne pas en tenir compte. Bride l’inspiration de l’interprète. Cf. aussi Partition.

Basse continue
Service minimum assuré en cas de grève.

Boyau
Se dit d’un violoniste qui joue avec ses tripes.

BWV
Corruption du langage désignant une célèbre marque d’automobiles allemandes.

Canon
Se dit pour excuser un interprète qui joue sa partie entièrement décalée suite à un faux départ.

Castrat
Ne jamais laisser les enfants jouer avec une paire de ciseaux.

Catégorie
Résidu du suffrage censitaire. Permet aux indigents de s’élever jusqu’à friser le plafond de Chagall ou de se cacher derrière une grosse moulure en stuc doré.

Chalumeau
Ancêtre de la clarinette cité dans les Saintes Ecritures. « Il est plus facile pour un chalumeau de passer par le chat d’une aiguille… »

Charpentier
Préférer Marc-Antoine à Gustave.

Chef
Se dit d’un homme au long cou, aimant les queues de pie. Le chef se distingue des musiciens par le fait qu’il cache son visage aux spectateurs en se dissimulant dans une fosse, ou en se tenant de dos, ce qui le conduit généralement à être copieusement applaudi en fin de concert.

Chœur
Donne des palpitations.

Clavecin
Chevalet pour un tableau champêtre en forme de trapèze irrégulier.

Concert
Réunion de personnes attendant l’entracte ou le cocktail.

Concerto
Rassemblement de plus de cinq personnes munies d’instruments qui peuvent constituer une nuisance à l’ordre public.

Contrepoint
Se dit lorsqu’on est perdu.

Contre-Réforme
Méthode d’enrichissement des partitions et de remplissage des églises.

Contre-ténor
Erstaz de castrat (cf. castrat)

Croche
Moins qu’une noire, plus qu’une demi-croche. Se dessine comme une cerise noire empêtrée dans des lignes haute tension.

Da capo
Reprise de la première partie d’un air italien qui, pour éviter la monotonie, doit en devenir méconnaissable.

Deller
O Solitude !

Désespoir
Toujours profond et poignant.

Disque
Leur lancer constituait une discipline olympique.

Don Giovanni
Quel dommage que Haendel ne l’ait pas mis en musique.

Dragon
Bête féroce que le héros peut vaincre pour conquérir le cœur de sa belle. Le dragon peut être remplacé par un monstre marin en cas de carence dans les accessoires. À ne pas confondre avec l’infanterie montée qui ravage les Cévennes.

Duo
Double monologue où les chanteurs se dispute la première voix, ce qui créer le contrepoint (cf. contrepoint)

Fosse
Lieu d’inhumation des musiciens pauvres dont on n’aperçoit que le haut des instruments et les bigoudis.

Fugue
Si elle dure plus de 24h, prévenir immédiatement les autorités.

Gould
Un homme qui sait varier.

Grégorien
Se dit d’une musique où la ferveur le dispute à l’ennui. Pratique pour les antiennes solaires.

Grinçant
Adjectif largement utilisé par la critique musicale pour stigmatiser certaines sonorités pour autant qualifiables de « riches et grainées ».

Haendel
Saxon au pays des Normands. Inclassable puisqu’étrangement les 9 dernières années de sa vie dépassent la chute de l’empire baroque en 1750. Mettre au défi son interlocuteur de citer plus de 20 titres de ses opéras italiens permet de dîner aux frais de la princesse.

Harnoncourt
L’homme par qui le scandale arrive.

Herreweghe
Mot banni de la dictée de Bernard Pivot (cf. aussi Kuijken).

Huées
Applaudissements à destination du metteur en scène lors d’une première. Tradition issue de la Scala.

Jaquette
La mode a désormais évolué des pochettes de disques sobres ornées de tableaux sombres à de jeunes éphèbes ou cover-girls souriants. Il n’est donc plus possible d’identifier le disque baroque par sa proximité avec une brochure de musée de province.

Jerusalem Délivrée
Une inépuisable source de choc des civilisations pour les metteurs en scène. Quoique depuis la chute de Saddam Hussein…

Kapellmeister
Marque de bière favorite du Prince: d’Anhalt-Cothen avant son mariage.

Kuijken
Prononcer « Koyke ». Famille nombreuse.

Leçons de Ténèbres
Se terminent dans l’obscurité la plus totale à force de vouloir sauver les bouts de chandelles.

Leonhardt
Acteur de cinéma (Chronik der Anna-Magdalena Bach) et conducteur émérite de voitures de sport.

Lully
En dire beaucoup de mal en raison de son privilège et de ses mœurs douteuses. Ne pas hésiter à l’appeler Lulli (prononcer à l’Italienne), et à ne jamais lui octroyer la particule qu’il a si chèrement acquise.

Luth
Selon un acteur français, instrument en forme de tourteau fromager.

Madrigal Poétique
Citer Marenzio et Monteverdi, même si personne ne sait très bien ce dont il s’agit.

Mélismes
Expédient du compositeur qui doit mettre en musique un texte trop court et vocalise syllabe par syllabe. Ce cas arrive souvent avec « Amen ».

Monteverdi
L’inventeur de l’opéra. Permet aux frises chronologiques de faire débuter l’ère de la musique baroque. Cf. aussi Haendel et Bach.

Motet
Petit lorsqu’il est religieux, grand quand il n’est que sacré.

Musette
Pour les bals du côté du Rameau de la Reine.

Musicologie
Science obscure consistant à faire paraître de nouvelles éditions monumentales et coûteuses dotées de belles reliures et d’un apparat critique impressionnant.

Musique
Succession de sons raffinés et mélodieux jusqu’en 1750. Chaos ensuite.

Naturel
Contrairement aux parties qui sont également honteuses, les cuivres naturels sont prestigieux car ils sonnent faux. Ils accompagnent souvent les guerriers, les rois et les dieux dans la hiérarchie des instruments baroques.

Ornement
Se dit par ordre décroissant d’une gracieuse jeune femme, d’un pot à feu posé en couronnement sur un fronton, ou d’un mordant.

Ouverture
Politique consistant à placer des notes inégales au gouvernement.

Parties
Comme au tennis, il y en a 5 quand le jeu est serré.

Partition
Son respect trop scrupuleux entraînerait la platitude. S’en inspirer cependant, de manière vague.

Perruque
Selon certains puristes, l’absence du port de celle-ci par les auditeurs contemporains rend les contrastes et les dynamiques de la musique de cour caricaturales. En effet, la perruque agirait comme une sourdine stylée.

Port de voix
Interdit en ville sans autorisation spéciale.

Poulailler
Garçonnière pour accueillir les danseuses de l’Opéra.

Prélude
Avant le Lude.

Premier violon
Musicienne à qui le chef fait le baisemain et qui a la permission de triller sans limite.

Queue de pie
Élément de costume passé de mode qui ne se porte plus guère qu’en Angleterre ou en Allemagne. Préférer le chic débraillé des ensembles italiens qui peuvent ainsi enchaîner leurs représentations et des soirées privées dans des lieux de débauche branchés.

Réforme
Le réflexe français est de s’y opposer, en révoquant l’Edit de Nantes par exemple. Cf. Contre-Réforme

Renaissance
Période rigolote où l’on jouait du cromorne.

Roi
Permet d’éviter de chercher un thème pour les Prologues et les Dédicaces.

Roland Furieux
La leçon de cet épisode est de ne jamais se livrer à graver amoureusement ses initiales sur un tronc d’arbre. Cf. aussi Jerusalem Délivrée.

Sacqueboute
Nom pédant du trombone. « Sacquebouter les Angloys hors de France ».

Sainte-Colombe
Monsieur de. « Tous les matins du monde sont sans retour. »

Sixtine
Erreur d’orthographe sur le nom d’un ensemble vocal anglais.

Soliste
Choriste égaré.

Sonate
Concerto en sous-effectif.

Soprano
Peut être sensuelle ou puissante. Source de ruine pour les fils de bonne famille.

Soupir
Preuve par l’absurde que la musique est silence.

Te Deum
Occasion pour les cathédrales d’accrocher des drapeaux dans la nef, ce qui attire les fidèles.

Ténor
Tessiture ingrate qui ne connaît pas l’engouement du grand public pour les contre-ténors angéliques (cf. contre-ténor), ni celui des Versaillais pour les hautes-contres aristocratiques.
Le ténor baroque se voit en outre souvent vilipendé en tant que « verdien dégoulinant » dès qu’il tente un legato.

Trille
Courant alternatif.

Triolet
Alexandrins sans Racine : « Tes yeux sont si profonds qu’en me penchant pour boire / J’ai vu tous les soleils y venir se mirer « .

Venise
Ville d’Italie où l’on peut échapper à l’Inquisition romaine mais pas à Vivaldi. Cf. Vivaldi.

Verdi
Corruption fainéante de Monteverdi quand on a la bouche pleine.

Vingt-Quatre Violons du Roi
Touchent la corde sensible.

Viole
Ne se dit point.

Vivaldi
A écouter en cachette ou dans les cabines d’ascenseur.

Pierre Jean François de Persin de Montgaillard, Instruction contre le schisme (...), Avignon, Laurent Aubin, 1686 © Alain Beylot

Pierre Jean François de Persin de Montgaillard, Instruction contre le schisme (…), Avignon, Laurent Aubin, 1686 © Alain Beylot

Viet-Linh Nguyen