Close

Le Projet NEO (New European Opera) : rencontre avec Jérémie Lesage

Publié dans : Dossiers - Interviews
30 juin, 2010

Rencontre avec Jeremie Lesage, directeur du New European Opera

 

Jeremie Lesage – D.R

La saison s’apaisait lentement. Nantes s’endormait doucement au rythme des lumières vagabondes du lent crépuscule estival, les rayons de la vêprée coloraient d’ombres opaques les façades blanches du quartier Graslin. Nous avons retrouvé Jeremie Lesage sous les silhouettes marbrées des colonnes du magnifique Théâtre, centre de tout le quartier. Puis nos pas, par un heureux hasard, nous guidèrent vers une table en terrasse d’un café rue Grétry, l’à propos ne pouvait pas être en reste.

Nous rencontrons Jeremie Lesage, directeur et fondateur de NEO à la voix de baryton, ayant participé à plusieurs projets prestigieux et notamment à l’Académie Européenne d’Ambronay en 2005 dans l’Europe Galante d’André Campra dirigé par William Christie. C’est fort de ses observations et de son vécu de jeune artiste professionnel, en comprenant la multitude de problématiques et d’options qui s’ouvrent aux musiciens qui quittent les conservatoires qu’il fonde en 2007 le New European Opera (NEO) sous forme de plateforme de lancement des jeunes talents.

Au fur et à mesure que Jeremie Lesage nous raconte l’équipée de NEO et les détails de son fonctionnement, nous sommes enthousiasmés par cette initiative innovante et unique qui semble être une réponse efficace et stimulante aux demandes des jeunes professionnels en mal d’orientations et d’expérience.

Gassmann – L’Opera seria – direction musicale Raphael Pichon, mise en scène Benoit Benichou. D.R.

L’organigramme est constitué de deux membres permanents, un directeur et un chargé de production, d’une équipe tournante selon les productions et de l’équipe artistique. Par ailleurs, NEO est financée par le mécénat privé émanant des particuliers ou des entreprises. Le financement public en est totalement absent, malgré la teneur pédagogique et d’insertion qui constituent le cœur de la démarche de NEO. Cette notion est développée avec des conservatoires partenaires dont les Conservatoires Nationaux de Région, les Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique et de Danse de Paris et de Lyon, le Jeune Chœur de Paris, le Guilhall School of Music, la Nouvelle Académie d’Opéra d’Amsterdam et l’Opéra Studio des Flandres.

Pour participer aux productions, NEO recrute des chanteurs ayant passé des auditions préliminaires et les critères de sélection sont simples mais tournés vers le monde lyrique: la voix, la liberté corporelle et la réactivité face au jury. NEO va exploiter ces qualités pour former une équipe de chanteurs de haute volée qui souhaite allier une voix d’exception, un talent indéniable d’acteurs, ainsi qu’une présence scénique essentielle à l’art opératique

Handel – Acis and Galatea – direction musicale, Katherine De La Matter – mise en scène Jeanne Roth. D.R.

Ayant eu la chance de chroniquer la deuxième production de NEO, l’Opera Seria de Florian Leopold Gassmann, dans le cadre du Printemps des Arts de Nantes 2010, nous avons constaté que les ingrédients préalables à un spectacle mémorable étaient brillamment rassemblés. En 2008, NEO donnait sa première production lors de sa résidence au Conservatoire d’Angers et puis en tournée à l’Abbaye Royale de Fontevraud et au Théâtre de Levallois en 2009. Ce fut un début pastoral avec Acis and Galatea de Georg Friedrich Händel. Pour cette première, l’ensemble britannique Fugit tempus sous la baguette de Katherine de la Matter et dans une mise en scène de Jeanne Roth, accompagna entre autres, dans le rôle d’Acis, le ténor lauréat du Jardin des Voix Pascal Charbonneau. Les retombées ne se firent pas attendre et sous forme de parodie introspective, les nouvelles lumières de NEO envoûtèrent dans la joie charpentes anciennes de l’Abbatiale de Saint-Philibert de Grand-Lieu, alliant la cohérence et la richesse d’une équipe artistique de grande finesse, une mise en scène à la rhétorique efficace et un esprit de fraîcheur qui transpire de l’engagement et la passion de Jeremie Lesage et NEO.

Il est louable de trouver dans le paysage lyrique d’aujourd’hui le courage et l’investissement de NEO. La démarche d’insertion des jeunes de NEO réalise ce qui n’était que figure d’orateurs politiques en manque d’arguments novateurs. Ce laboratoire de recherche, de formation et d’accueil de talents nous démontre que les héritiers surpassent de loin et avec dignité certaines égéries commerciales, mettent en œuvre avec fulgurance la passion du partage. NEO, Jeremie Lesage et les artistes qui nous ont ravis, nous montrent, tout comme l’a fait l’Antiquité jadis, que la jeunesse d’Hébé est cadeau de l’immortalité.

Pedro-Octavio Diaz

 

Site officiel du New European Opera (en construction) 
Page Facebook du NEO