Close

Les Lieux du Baroque : ici et ailleurs, mais toujours en musique

Publié dans : Articles - Dossiers
3 mars, 2012

Salon de musique de l’Hôtel de Lauzun (les tribunes ont été rajoutées au XIXe siècle) © Muse Baroque, 2011

Vous y passez vos nuits, parfois à l’insu de votre entourage, dissimulant presque honteusement cette passion secrète, jouissant des rituels de chaque maison. Vous les arpentez, en traversez le hall souvent d’un pas pressé, vous précipitant au parterre, testant la résistance des ressorts, le confort des velours, la promiscuité trouble du voisin qui bat la mesure avec enthousiasme. A peine avez-vous eu le temps de contempler les lustres et les stucs que la pénombre survient. A peine avez-vous fini d’applaudir à tout rompre qu’il faut déjà quitter le navire.

Vous y passez cette fois-ci vos été. La relation quoiqu’intense est plus sporadique, l’éloignement géographique ajoutant du piment à l’aventure musicale. Il y a le rituel du train ou de la voiture, de l’hôtel surtarifé, la découverte de la ville ou du village, d’un château assoupi qui soudain bruisse de l’éphémère foule d’ailleurs. Parfois même des marquages temporaires apparaissent, comme autant de décors de carton-pâte. Là encore votre plan dans une main, votre programme festivalier de l’autre, votre digestif dans une troisième, vous n’avez guère le courage de vous lancer dans l’étude approfondie de ce refuge providentiel.

Voilà pourquoi la Muse a décidé de lancer cette nouvelle série des Lieux du Baroque, qui vous fera voyager à travers la France, l’Europe, et votre arrondissement, et qui a pour vocation de conter l’histoire et l’architecture de nos temples musicaux.