Close

Apollo e Dafne

Publié dans :
5 mai, 2014
Eglise de Froville, le 31 mai 2014 à 20h30.
LE CONCERT DE L’HOSTEL DIEU, FRANCK-EMMANUEL COMTE
Apollo e Dafne
Raquel Camarinha, soprano – Romain Bockler, baryton

Chef d’oeuvre de grâce et de concision, la miniature lyrique all’italiana de G.F. Haendel
Régulièrement invité dans les festivals de renom, le Concert de l’Hostel Dieu questionne toutes certitudes musicologiques, au service d’un répertoire bien vivant. Ce positionnement artistique, emblème de la « griffe » de l’ensemble, l’inscrit dans une approche résolument contemporaine : interprétation dynamique et engagée des grandes pages du répertoire, dialogue des cultures, formes innovantes et interdisciplinaires, passerelles entre les traditions orales et la musique savante ? En parallèle de son travail de création et de diffusion, le Concert de l’Hostel Dieu soutient l’émergence de jeunes talents, les aidant à s’insérer dans le réseau professionnel (stages, master class, académies …) ainsi qu’en s’associant au Concours international de chant baroque de Froville dont le partenariat est fructueux depuis maintenant 3 années consécutives. C’est lors d’un séjour italien que Haendel composa la Sérénade Apollo e Dafne. Débutée à Venise et achevée à Halle, cette fable érotico-dramatique inspirée des Métamorphoses d’Ovide lui fournit l’occasion de composer une musique inventive et contrastée. Utilisant la technique du concerto grosso, Haendel propose avec beaucoup d’imagination des orchestrations changeantes et colorées. L’écriture vocale des deux voix solistes, particulièrement exigeante, illustre la diversité des sentiments en s’appuyant sur un vaste lexique émotionnel : du désir au désespoir pour Apollo, de la dignité outragée à la plainte éperdue pour Dafne.