Close

Elena de Cavalli

Publié dans :
2 mai, 2014

Sablé-sur-Sarthe, L’Entracte, le 27 août 2014 à 20h30.
Elena, Francesco Cavalli
La Cappella Mediterranea, direction Leonardo Garcia Alarcon

Dans la Venise du Seicento, la collaboration entre le librettiste Giovanni Faustini et le compositeur Francesco Cavalli est riche de dix ouvrages lyriques. À sa mort en 1651, Faustini laisse plusieurs livrets à l’état d’ébauche ; c’est le cas d’Elena dont Niccolo Minato se charge bientôt d’achever l’écriture. La création de cette oeuvre tragi-comique, qui a lieu à Venise en 1659, semble avoir rencontré un vif succès. L’opéra raconte le destin d’Hélène, fille de Sparte, d’une beautééblouissante. Au centre de toutes les convoitises, elle privilégie cependant aux jeux de l’amour ceux du stade. À seule fin de l’approcher, le roi Ménélas se travestit en une amazone, championne de lutte olympique.Dans sa quête de l’être aimé, il devra affronter ses rivaux, le roi Thésée et le prince Ménesthée au sein d’une course-poursuite entre terre et mer. D’un lyrisme sensuel et à fleur de peau, la musique de Cavalli est réjouissante, inventive et remarquablementécrite. L’oeuvre témoigne d’un goût prononcé pour les travestissements, les tessitures contrastées et recèle d’étonnantes scènes d’ensemble. D’une qualité rare, cet opéra n’en a pas moins jamais été représenté depuis le siècle qui l’a vu naître. La production du Festival d’Aix-en-Provence, que nous vous proposons dans une forme concertante, constitue ainsi la première version scénique de l’oeuvre depuis le XVIIe siècle. La CappellaMediterranea, dirigée par Leonardo García Alarcón, ressuscite donc ici un jeune chef-d’oeuvre de 350 ans, avec la fougue et l’engagement qu’on lui connaît.