Close

Haendel : Belshazzar, The King’s Consort

Publié dans :
25 avril, 2014

Versailles, Chapelle royale, le 4 juin 2014 à 20h.
George Frideric Haendel (1685-1759), Belshazzar. Oratorio en trois parties sur un livret de Charles Jennens. Créé au King’s Theatre Haymarket de Londres le 27 mars 1745.

Distribution :
Lorna Anderson, Soprano (Nitocris) ; Robin Blaze, Contreténor (Daniel) ; Rowan Hellier, Alto (Cyrus) ; Joshua Ellicott, Ténor (Belshazzar) ; David Wilson-Johnson, Basse (Gobrias)
Choeur et Orchestre The King’s Consort
Direction Robert King

Belshazzar a été composé par Haendel entre août et octobre 1744. Après 30 années de règne sur la musique anglaise, le maître se permet un coup d’éclat pour ce nouvel oratorio : il aborde de plein fouet un des livrets les plus dramatiques de l’histoire de la musique, tiré par Jennens ( l’auteur génial de Saül et du Messie ) du chapitre 5 du Livre de Daniel ( le célèbre épisode du Festin de Balthazar ). Belshazzar montre l’effondrement de l’Empire de Babylone et constitue une leçon magistrale sur la fragilité des empires et la force de la Foi.

Robert King, qui a interprété maintes fois cet oratorio et la plupart de ceux composés par Haendel, en donne une vision colorée et puissante, dans laquelle “ l’équilibre de la terreur” entre le choeur et les solistes renforce plus que jamais la mythique fresque biblique de Belshazzar.