Close

Haendel : Le Messie, The King’s Consort

Publié dans :
25 avril, 2014

Versailles, Chapelle royale, le 3 juin 2014 à 20h.

Distribution : Lorna Anderson, soprano ; Rowan Hellier, alto ; Joshua Ellicott, ténor ; David Wilson-Johnson, basse
Choeur et orchestre The King’s Consort
Direction Robert King

 

 

Le Messie donné régulièrement pour des concerts de charité par son compositeur devint vite l’œuvre phare de Haendel. Jouée 36 fois de son vivant, elle représenta rapidement ce que la musique peut avoir de majestueux et de sublime. Mozart en réalisa une version en allemand, et c’est Beethoven qui devait détrôner Haendel au firmament choral universel, tout en laissant jusqu’à nos jours une forte place au Messie dans les chœurs du monde entier. Charles Jennens construisit le livret en trois parties : la Nativité ; Passion et Résurrection ; Rédemption.

L’alternance idéale d’airs solistes et de chœurs a été maintes fois admirée, et la science lyrique de Haendel est partout présente dans les airs : suaves ou victorieux, ils sont parmi les plus beaux du compositeur. Les chœurs sont eux aussi mémorables, et restent dans l’oreille depuis 250 ans…

Robert King a dirigé et enregistré la majorité des grandes œuvres de Haendel. Dans la plus belle tradition anglaise, avec solistes, orchestre et chœur totalement pétris de cette musique, The King’s Consort donne du Messie une version de référence, sensible et grandiose à la fois.