Close

Istanbul

Publié dans :
5 mai, 2014

Eglise de Froville, le 2 juillet 2014 à 20h30.
HESPERION XXI, JORDI SAVALL

Dans l’univers de la musique actuelle, Jordi Savall tient une place exceptionnelle.
Depuis plus de trente ans, il fait connaître au monde des merveilles musicales abandonnées dans l’obscurité et l’indifférence. Au carrefour des deux continents européen et asiatique, Istanbul pour les Ottomans, Constantinople pour les Byzantins, est déjà à l’époque de Dimitrie Cantemir (1673-1723) un véritable haut lieu de l’histoire, malgré le souvenir et la présence très évidente de l’ancienne Byzance, elle est devenue le véritable coeur du monde religieux et culturel musulman. Mélange extraordinaire de peuples et de religions elle attire toujours des nombreux voyageurs et artistes européens, Cantemir y débarqua en 1693, à l’âge de 20 ans, d’abord comme otage, puis comme représentant diplomatique de son père qui gouvernait la Moldavie. Il devint un interprète fameux de tanbur, sorte de luth à long manche, et fût aussi un compositeur hautement apprécié pour son ouvrage Kitâb-ül ilm-il mûsikî (Le Livre de la Science de la Musique) qu’il dédia au sultan Ahmed III (1703-1730). Ce programme présente les musiques instrumentales « savantes » de la cour ottomane du XVIIe siècle, provenant de l’oeuvre de Cantemir, en dialogue et alternance avec les musiques « traditionnelles » du peuple, représentées ici par les traditions orales des musiciens arméniens et celles des communautés séfarades accueillies, suite à leur expulsion du Royaume d’Espagne, dans des villes de l’empire ottoman comme Istanbul ou Smyrne.