Close

Rameau, Platée

Publié dans :
25 avril, 2014

Strasbourg, Opéra, le 13 juin à 20h, le 15 juin à 15h, les 17, 19 et 21 juin à 20h.

Ballet bouffon (comédie lyrique) en trois actes et un prologue
Livret d’Adrien-Joseph Le Valois d’Orville

Direction musicale : Christophe Rousset
Choeurs et Ballet de l’Opéra national du Rhin
Orchestre Les Talens Lyriques

Avant que Rameau ne compose Platée, l’humour n’avait pas souvent eu l’honneur des scènes lyriques, qui se devaient de montrer des héros nobles, valeureux, aux destins au-dessus de la moindre bassesse. Ici, le génial compositeur renverse tous les codes, mettant en scène une grenouille prétentieuse qui pense avoir réussi à toucher le cœur du dieu des dieux, Jupiter. Mais Rameau déborde largement le cadre du divertissement, et si l’outrecuidance de notre grenouille sera douloureusement châtiée par un finale cruel, n’est-ce pas aussi que le compositeur souhaite mettre en lumière la violence que les puissants de ce monde font subir aux plus démunis ? Une fable que l’on dirait aujourd’hui « déjantée », où Rameau crée des musiques plus inventives, plus riches, plus virtuoses que jamais, mais où toujours pointe, sous l’apparent délire (la « Folie » elle-même fait partie des personnages !), une critique acerbe de la société du milieu du XVIIIe siècle.