Close

Sonates de Bach

Publié dans :
2 mai, 2014

Eglise Saint-Pierre, Le Bailleul, le 28 août 2014 à 14h30
Oeuvres de Johann Sebastian Bach, Wilhelm Friedemann Bach et Carl Philipp Emanuel Bach
I Ludi Musici, direction Diana Baroni

Durant la première moitié du XVIIIe siècle, de nombreux compositeurs s’intéressent en Allemagne à l’écriture pour la flûte traversière. La facture de cet instrument, qui connaît dès le début du siècle des avancées considérables, lui confère en effet de nouvelles possibilités techniques et sonores. Johann Sebastian Bach écrit ainsi pour la flûte à partir des années 1720 et choisit notamment le cadre de la sonate, une forme très en vogue à l’époque. La somptueuse sonate en si mineur pour flûte et clavecin obligé, dont le premier mouvement est le plus long de tous les mouvements de sonate du compositeur, date de ses dernières années à Leipzig, autour de 1736. Dans le sillage de leur père, Carl Philipp Emanuel Bach et Wilhelm Friedemann Bach se sont également intéressés à la musique instrumentale, traçant, chacun dans un style très différent, leurs voies musicales propres. Accueilli par le Roi de Prusse dans sa cour à Berlin, Carl Philipp Emanuel connaît une période fructueuse d’écriture, qui lui permet de développer l’Empfindsamer Stil – style sensible – dont il deviendra le maître, colorant sa musique d’élans préromantiques manifestes. Wilhelm Friedemann suit pour sa part un parcours personnel plus chaotique, explorant différents langages musicaux. Inspiré par la flûte, il compose six duos empreints d’esthétique baroque qui n’en restent pas moins précurseurs de la légèreté et de la virtuosité des musiques à venir. Le présent concert convie à cette subtile filiation, signe de continuité tout autant que de rupture, entre Bach et ses deux fils.

 

Eglise Saint-Pierre, Le Bailleul