Close

William Christie – Les Arts Florissants – Grands Motets

Publié dans :
8 juillet, 2014

Paris, Cité de la musique, le 2 octobre 2014 à 20h.

Programme :
Jean-Philippe Rameau, Quam dilecta
Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville, Dominus regnavit
Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville, In exitu Israel
Jean-Philippe Rameau, In convertendo Dominus

Pour commémorer le deux cent cinquantième anniversaire de la mort de Rameau (1683-1764), Les Arts Florissants ont choisi deux de ses plus belles pages sacrées. Le motet Quam dilecta, composé sur le Psaume 83, ne cesse d’étonner et d’émouvoir, tantôt avec la finesse de son instrumentation pointilliste, tantôt par la magnificence de son contrepoint. Quant au motet In convertendo Dominus, il s’ouvre sur l’évocation douloureuse de la captivité des Juifs à Babylone, que la ligne mélodique du chant peint avec des ornements sinueux qui ressemblent à autant de soupirs ou de lamentations.
Deux motets de Mondonville répondent à ceux de Rameau. Eux aussi excellent dans l’art de la peinture sonore, comme en témoigne, dans Dominus regnavit, l’inoubliable tempête de vocalises. In exitu Israel n’est pas en reste, avec les  vagues de doubles croches qui déferlent sur la mer Rouge.