Close

Les Philidor : une dynastie de musiciens

29 juillet, 2014
Vaux-le-Vicomte dans la brume © Muse Baroque 2006

Vaux-le-Vicomte dans la brume © Muse Baroque 2006

François-André Danican Philidor (1726 Dreux – 1795 Londres), connu sous le nom du « grand Philidor », aujourd’hui estimé comme le créateur de l’Opéra Comique et célèbre en tant que meilleur joueur d’échecs de son temps, grandit dans la musique. Sa famille, d’origine écossaise et connue depuis le XVIIème siècle, compte quatorze instrumentistes dont neuf compositeurs. Le plus ancien d’entre eux, Michel Danican, hautboïste virtuose, avait enthousiasmé Louis XIII, lui rappelant le talent de l’Italien Filidori. Son père, André Danican Philidor, cumule les charges auprès de Louis XIV. Compositeur prolixe, il est surtout célèbre comme bibliothécaire du Roi et comme auteur de la fameuse Collection Philidor. Son frère aîné, Anne (un prénom masculin à l’époque), fut le créateur et le premier directeur du Concert Spirituel en 1725.

Plusieurs biographes, Lardin puis Laborde en premier lieu, ce sont consacrés au plus célèbre des Philidor, mais le plus souvent à partir de témoignages, voire d’anecdotes, ce qui n’arrangeât rien si l’on considère déjà la confusion induite par les différentes personnalités homonymes de la dynastie, avec plusieurs Michel et plusieurs André. La filiation exacte étant Michel – Jean – André – François-André.

Il faut donc insister sur le travail remarquable effectué par les descendants des Philidor qui depuis les années 1980 ont contribué à renouer avec cette lignée de compositeurs et instrumentistes du Roi, à éclaircir des points historiques et biographiques et corriger les erreurs et les confusions existantes. La Société d’Études Philidoriennes a été fondée qui se préoccupe surtout de faire découvrir au grand public les oeuvres musicales (environ un millier !) de la dynastie qui ne comprend pas moins de six compositeurs connus et estimés. En outre, elle diffuse « La Chronique Philidorienne », bulletin spontané épisodique et gratuit à l’usage des descendants de la famille Danican Philidor. Un fascicule d’une dizaine de pages, édité en une petite centaine d’exemplaires, qui rend compte de manifestations échiquéennes, parutions et concerts voués à la mémoire de la grande figure familiale (on y trouve, également, portraits et autres documents).

D.S.

Sommaire

Retour sur la dynastie des Philidor : instrumentistes du Roi et compositeurs
François-André Danican Philidor, musicien, joueur d’échecs et homme de son temps
Entretien avec Jean-François Dupont Danican, Secrétaire général de la Société d’Etudes Philidoriennes
Que reste-t-il du nom de Philidor aujourd’hui ?

 

Bibliographie indicative : 

  • André-Joseph Danican Philidor, « Biographie de François-André Danican dit Philidor », in Le Palamède, 1847.
  • G. Allen, The life of Philidor (1863). Reprints : Da capo Press, 1971. Moravian Chess, 2001.
  • C. Piot, « Particularités inédites concernant les oeuvres musicales de Gossec et de Philidor », Bulletin de l’Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, XL (1875), pp. 624-54.
  • Annales musicologiques : Moyen-âge, Renaissance : volume 2 (1961). Article « Francois-André Danican Philidor », par Charles M. Carroll. [du même : Article « Philidor » dans Die Musik in Geschichte und Gegenwart. Enzyklopädie der Muzik, Bd. 10, Bärenreiter vlg., Kassel-Basel-London-New York, 1962, pp. 1190-99.]
  • Annales musicologiques : Moyen-âge, Renaissance : volume 15 (1976). Article « Une oeuvre inconnue d’Anne Danican Philidor, au Conservatoire royal de Musique de Liège », par Maurice Barthelemy.
  • J. Rushton, “Philidor and the Tragedie Lyrique”, Musical Times, Vol. 117, n° 1603 (Sept., 1976), pp. 734-37.
  • D. Heartz, « Diderot et le Théâtre lyrique : « le nouveau stile » proposé par Le Neveu de Rameau » Revue de musicologie, T. 64, n° 2 (1978), pp. 229-52.
  • F. Waquet, « Philidor l’aîné, ordinaire de la Musique du Roy et garde de tous les livres de sa Bibliothèque de Musique », Revue de musicologie, T. 66, n° 2 (1980), pp. 203-16.
  • Annales musicologiques : Moyen-âge, Renaissance : volume 25 (1987).  Article « Towards a Principal Source for Lully’s Court Ballets : Foucault vs Philidor”, par James R. Anthony.
  • M. Couvreur, « Diderot et Philidor : le philosophe au chevet d’Ernelinde », in Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie, n° 11, oct. 1991, pp. 83-107.
  • Annales musicologiques : Moyen-âge, Renaissance : volume 28 (1993-1995). [François André Danican] Philidor, musicien et joueur d’échecs. [N. Dufourcq.Préface. p. 3-4. J.-F. Dupont-Danican. L’homme et sa famille. p. 5-19. J. Carter. Philidor à Londres. p. 21-34. C. M. Carroll. Philidor et le style philidorien. p. 35-47. J.-P. Georgy. Philidor et l’histoire des échecs. p. 47-64. Correspondance de Philidor. Londres, 1783-1795. p. 65-191. Index des noms, index des thèmes, index des expressions, notices biographiques.]
  • J.-F. Dupont-Danican (dir.), Pour Philidor. Fink, Koblenz, 1994.
  • M. Benoit, [Correspondances de ] Philidor, musicien et joueur d’échecs. Ed. Picard, 1995.
  • J.-F. Dupont-Danican, Les Philidor : une dynastie de musiciens. Ed. Zurfluh, Bourg-la-Reine, 1995.
  • F. Jacob, « Philidor : une éthique de l’écoute », in Dix-huitième siècle : l’Orient, 28, 1996, pp. 523-40.
  • J.-F. & N. Dupont-Danican, Les Philidor : répertoire des œuvres, généalogie, bibliographie. Ed. Zurfluth, Bourg-la-Reine, 1997.
  • D. Sénéchaud, « Philidor raconté par son descendant » (1997 & 2000), http://www.mjae.com/philidor.html & « Philidor ou la passion de la raison analytique » (1996 & 2003), http://www.mjae.com/roos-memoriam.html.
  • [collectif] Jouez hautbois, résonnez musettes. Catalogue d’exposition. Dreux, 2001.
  • R. Legrand & N. Wild, Regards sur l’opéra-comique : trois siècles de vie théâtrale. Paris, CNRS, 2002.
  • S. Poldauf, Philidor, Eine einzigartige Verbindung von Schach und Musik. Ed. Exzelsior, 2002.
  • F. Dartois-Lapeyre, « Zélindor, Aline et Ernelinde, héros des années 1766-1767 à l’Académie royale de musique », in Théâtre et drame musical, 2003.
  • La Lettre du Hautboïste (Association française du Hautbois), n°13, Fontenay sous Bois, 1er semestre 2004 [Dossier : Les Philidor par Marcelle Benoit, Jean-François Dupont-Danican et Eric Baude.]
  • La Chronique Philidorienne (Bulletin spontané épisodique et gratuit à l’usage des descendants de la famille Danican Philidor), Paris, 1980-2006. N°s 1-25 : Jean-Francois Dupont-Danican (dir. & éd.). Livraisons suivantes : Nicolas Dupont-Danican (dir. & éd.).

Discographie sélective : 

  • Tom Jones, de François-André Danican Philidor / Jean-Claude Malgoire, Dynamic, 2006, 2 CD.
  • Musiques pour les mousquetaires, de Jean-Baptiste Lully, François-André Danican Philidor / Claude Babelon, Hugo Reyne, La Simphonie du Marais, Jean-Denis Monory, Calliope, 2005, 1 CD.
  • Le Sorcier, de François-André Danican Philidor / Reinemann, Orliac, Boudier, Bouveret, Mok Reyjal, Orchestre de Rennes, dir. Marc Soustrot, Arion, 2003, 2 CD.
  • Musiques à la cour du Roi Soleil - Dynastie des Philidor, œuvres de François-André Danican Philidor, Anne Danican Philidor, Pierre Danican Philidor / Ensemble Philidor, dir. Eric Baude, Calliope, 2002, 1 CD.
  • Bourgeois gentilhomme – Cadmus & Hermione – Noces du village, de Jean-Baptiste Lully, François-André Danican Philidor / London Oboe Band, Paul Goodwin, Marie-Ange Petit, Harmonia Mundi, 1994, 1 CD.
  • Carmen Saeculare, de François-André Danican Philidor / Ghylaine Raphanel, Sophie Fournier, Donald Litaker, Jean-François Gardeil, Ensemble Sagitarrius, dir. Jean-Claude Malgoire, Erato, 1991. 1 CD.
  • 3 trios pour Hyacinthe Rigaud, de Pierre Danican Philidor / Ensemble les Barricades mystérieuses, dir. Stéphane Perreau, P. Verany, 2002, 1 CD.
  • L’Orchestre de Louis XIII, œuvres de Guillaume Dumanoir, André Danican Philidor dit l’aîné / Marc Hantaï, Rolf Lislevand, Pedro Estevan, Manfredo Kraemer, Le Concert des Nations, dir. Jordi Savall, Nocturne, 2002, 1 CD.
  • Philidor : Flute suites, de Pierre Danican Philidor / Kate Clark, Wilbert Hazelzet, Jacques Ogg, Mike Fentross, Globe, 1995, 1 CD.
  • Marches, fêtes & chasses royales pour Louis XIV, de André Philidor dit l’aîné / La simphonie du Marais, Hugo Reyne, Virgin, 1994, 1 CD.

D.S.