Close

Sense and sensibility

Publié dans : Concerts - Critiques - Festivals
27 mars, 2013

Claudio Monteverdi

L’Orfeo

 

Claudio Cavina et la Venexiana
© Misteria Paschalia, 2013 / Grzegorz Ziemiański, www.fotohuta.pl

Distribution

La Musica / Euridice : Roberta Mameli
Orfeo : Anicio Zorzi Giustiniani
La Messaggera / Speranza : Marina de Liso
Proserpina / Ninfa : Giorgia Milanesi
Plutone / Apollo : Ugo Guagliardo
Caronte : Salvo Vitale
Pastore I : Luca Cervoni
Pastore II / Spirito I : Alessio Tosi
Pastore III : Raffaele Pé
Pastore IV / Spirito II : Tony Carradini 

 

La Venexiana
Capella Cracoviensis chamber choir
Dir. Claudio Cavina 

27 mars 2013, Karol Szymanowski Philharmonic Hall, Cracovie
dans le cadre du festival Misteria Paschalia 

Misteria Paschalia aime les contrastes et la diversité des registres. Ainsi, le concert du lendemain proposait dans la salle de la Philharmonie l’Orfeo de Monteverdi, l’opéra le plus emblématique du répertoire lyrique. La formation La Venexiana, qui a emprunté son nom à une comédie anonyme du XVIème siècle La Fille de Venise, fondée en 1998 par Claudio Cavina, contre-ténor et aujourd’hui chef de l’ensemble, a pour vocation de servir le répertoire baroque italien celui de Sigismondo d’India, Gesualdo, Luca Marenzio, Barbara Strozzi, Luzzasco Luzzaschi et Monteverdi. L’Orfeo est une des œuvres-phares de la Venexiana qui l’ont joué en tournées et au disque (Glossa). Bien qu’en version de concert, l’interprétation donnée à Cracovie a privilégié la théâtralité du langage musical, la clarté du discours et la déclamation du récitatif. La distribution a réuni des chanteurs talentueux dont le ténor Anicio Zorzi Giustiniani qui a incarné avec sensibilité toute la noblesse qui caractérise le personnage d’Orfeo. Parmi les autres rôles, citons La Musica / Euridice de Roberta Mameli aux nuances délicates, La Messagera / Speranza de Marina de Liso au beau timbre de contralto,  Plutone / Apollo de la basse aux sombres accents de Ugo Gualiardo. A cette distribution vocale s’est jointe la Capella Cracoviensis Vocal Ensemble tous soutenus par un effectif orchestral stylistiquement convaincant pour porter avec éloquence le chef-d’œuvre de Monteverdi sous la conduite tout à la fois souple et  juste dans sa gestuelle de Claudio Cavina.

Marguerite Haladjian

Vers le sommaire du festival Misteria Paschalia