Close

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    Un oratorio politique

    Nous l'attendions depuis un moment, ce Carlo, donné en concert en décembre 2009 en Norvège, mais surtout dès 2003 dans le cadre du Festival Scarlatti de Palerme avec Europa Galante cette fois-ci et ce malgré des difficultés financières. Nous l'attendions depuis un moment et encore plus depuis que Fabio Biondi avait mentionné cette parution dans un entretien qu'il nous avait accordé.

  • Décoratif…
    31
    déc
    2009
    Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    Décoratif…

    Pour le passionné de musique baroque, ce DVD est la conjonction de deux promesses : le livret de l'Olimpiade de Pietro Metastasio, l'un de ces serpents de mer que la plupart des compositeurs ont mis en musique, et un lieu mythique, tel le Teatro Malibran de Venise, anciennement Teatro San Giovanni Grisostomo, la salle la plus célèbre de la Lagune et d'Europe quand le baroque régnait sur les esprits.

  • « Une corbeille de primeurs » (F. M. Sardelli)

    Sous l'ombrelle de nouvelles découvertes, Federico Maria Sardelli nous convie à une plongée dans quelques-unes des pépites vivaldiennes ressuscitées depuis le lancement de la Vivaldi Edition en 2000. On y trouvera donc de nouvelles pièces désormais attribuées au Prêtre Roux provenant à la fois de la collection Foà-Giordano de Turin, et d'autres fonds européens.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    L’admirable interprétation d’un Haendel somme toute mineur

    Pendant la saison terrible des années 1727-1728, contre vents et marées, et lors que le castrat Senesino se préparait à passer à l'ennemi, Haendel composa trois nouveaux opéras. Ce seront Riccardo Primo, Siroe, et Tolomeo...

  • Des nocturnes qui feraient oublier Chopin

    Voilà hélas le fruit d'une moyenne arithmétique qui perd dès lors tout son sens. Comment juger un programme disparate qui alterne les trois sublimes Nocturnes pour les Défunts de Porpora avec des concertos de type vivaldiens somme toute assez convenus, importuns qui ôtent la magie du chant, et choquent par leur caractère entièrement profane ?