Close

  • Il n’en fait qu’au quintette (2)

    L’on connait déjà l’habile savoir faire de l’Europa Galante (qui fêtera ses vingt ans l’an prochain) grâce notamment à ses interprétations sulfureuses mais terriblement sensuelles des Concerti de Vivaldi. L’orchestre de Fabio Biondi nous offre ici de découvrir les Quintettes à cordes d’un compositeur dont l’on ne rattache trop souvent le nom qu’à son seul Menuet du quintette à deux violoncelles en mi Majeur

  • Une âme caressante

    De cet enregistrement, l'on retiendra une vision éminemment personnelle, un souffle langoureux et sensuel. Loin de la clarté et de l'aisance mélodique un peu précieuse de ces pièces, Josetxu Obregón privilégie le frottement moelleux des cordes, usant et abusant des positions basses...

  • Il n’en fait qu’au quintette

    Europa Galante nous propose pour la troisième fois de goûter au lyrisme sensuel de Boccherini, compositeur virtuose et prolixe que l’on apprend peu à peu à découvrir et à apprécier. Au service de l’Infant d’Espagne Don Luis, frère cadet de Charles III, il composa plus de 170 œuvres, intégrant trios, quatuors et sextuors à cordes à une perpétuelle production de quintettes.