Close

  • En perdre la Raison

    Voici un enregistrement de grande qualité, reconstitution inédite au disque, et qui ravira les amateurs d'André Raison, qui avaient déjà pu goûter le style élégant, simple et noble du compositeur dans les Messes du premier et du 2ème ton interprétées avec justesse par Serge Schoonbroodt (Tempéraments).

  • Le clavecin français ne s’arrête pas à Couperin !

    Bon, posez-vos cartables, et sortez vos stylos. L'interrogation surprise portera sur le sujet suivant : Le clavecin français après Couperin et Rameau. Question numéro 1 : citez quatre compositeurs de clavecin du siècle des Lumières. Vous relevez la tête, et vous apercevez la mine désemparée de vos élèves qui n'ont pas lu l'excellent livre de Jean-Patrice Brosse, ou écouté les enregistrement du même interprète chez Pierre Verany...