Close

  • Desprez où coule une rivière

    Il était une fois... le timbre de L'Homme armé. Pour ceux qui ne craignent point son regard masqué par le mézail du bassinet, et la rutilance de l'acier, le combattant provient d'une chanson profane à la mélodie aussi entraînante que simple...

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    Dis-moi, pourquoi…

    Cet enregistrement exact contemporain de celui de Marc Minkowski (tous deux enregistrés en 1988) semble en être un frère (faux) jumeau. La même qualité d’équipe et une vraie complicité des artistes s’y retrouvent. Aucune faiblesse à noter, aucune réserve ne peut être faite, et seule des choix artistiques d’égales valeurs peuvent les départager.

  • L’Art de la fugue, un coup de Maître

    L’Art de la fugue passe pour une œuvre difficile, réservée aux spécialistes, et même ennuyeuse, voire rébarbative. « Encore, aux instruments, pourquoi pas ? cela introduira du moins quelque variation, mais au seul clavier, Seigneur non ! » Moi-même, quand j’ai ouvert le paquet-surprise contenant ce disque, j’ai eu comme un mouvement de recul... et pourtant...

  • Lorsque j’entends ce prélude de Bach…

    De cette nouvelle parution de la maison de disques Calliope, d’aucuns penseront qu’il s’agit d’un énième enregistrement des Suites pour luth de Bach. Certes, mais celui-ci mérite qu’on fasse plus que d’y prêter l’oreille, pour en apprécier tous les contours et les raffinements.

  • Du Palais des Doges à Topkapi…

    Le 29 mai 1453, en fin d'après-midi, vers la Porte Saint-Romain rebaptisée ensuite Porte du Canon (Topkapi en turc), les troupes du jeune sultan Mehmet III envahissent Constantinople après 2 mois de siège. Sainte-Sophie est convertie en mosquée, le Palais de Topkapi érigé sur une éminence dominant le Bosphore. Mais que sait-on aujourd'hui de la musique interprétée au XVIIème dans ces salons magnifiques, couverts de céramiques bleutées ?

  • La redécouverte de Francoeur

    Cet enregistrement est particulier à plus d'un titre : d'une part, il permit de faire redécouvrir l'œuvre de François Francoeur, compositeur de talent à la croisée de Corelli, Montéclair et Leclair ; d'autre part, on retrouve encore au sein de l'Ensemble Ausonia la regrettée Sophie Watillon...

  • Simple et naturel
    31
    déc
    2006
    Simple et naturel

    Avant de commencer, une leçon de morales s'impose. Cristobal de Morales fut en effet l'un des premiers compositeurs espagnol à acquérir une renommée européenne, et ses œuvres furent interprétées lors du service commémoratif de Charles Quint en 1559.

  • De la couleur
    26
    fév
    2006
    De la couleur

    Frédérick Haas possède une connaissance approfondie de la facture des instruments, et des secrets de leurs réglages. C'est cela qui lui permet ce dialogue si intime avec l'instrument. Car le clavecin de Haas est tout sauf métallique. Sous ses doigts d'une précision jamais répétitive, l'écriture ciselée et fort ornementée de D'Anglebert résonne avec l'amplitude de l'orchestre lullyste...