Close

  • Wiener Blut ! (Caldara, La Concordia dei’Pianeti, La Cetra, Andrea Marcon – Archiv)

    Capté en live à Dortmund, cette Azione Teatrale en un acte de Pietro Pariati, mise en musique par Antonio Caldara, sanctionne l’entrée du grand Vénitien dans l’immortalité. En effet avec cette recréation et première mondiale au disque, Archiv/Deutsche Grammophon prend un risque splendide et fait par la même occasion un joli pied de nez à l’innommable lieu commun de la crise du disque classique.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    Les ors vivaldiens de Vicence

    Ottone in villa, créé le 17 mai 1713 à Vicence, est le premier opéra officiellement composé par le Prete Rosso, à l'âge de 35 ans. En réalité, Vivaldi avait approché l'univers de l'opéra en tant que retoucheur de partition, et probablement déjà composé pour le compte d'autres compositeurs lyriques...

  • Protecteur des tremblements de terre

    Voici la suite du voyage de Claudio Abbado en terre pergolésienne. Après un Stabat Mater d’une beauté un peu froide et au classicisme épuré, le chef fait montre dans ce second volume d’une lecture plus idiomatique et plus contrastée, plus baroqueuse dirons-nous. La Missa S. Emidio du jeune prodige fut probablement composée pour la saint Emidius de l’année 1732 en l’honneur du patron et protecteur de la ville d’Ascoli Piceno suite au tremblement de terre des deux années précédentes.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    Les déplaisirs de l'île enchantée

    Durant l'année 1735, Haendel créa deux opéras inspirés de l'Orlando Furioso d'Arioste : Ariodante en janvier, et Alcina créé le 16 avril. Le livret d'Alcina constitue un remaniement anonyme de celui écrit par Antonio Fanzaglia pour l'opéra de Riccardo Broschi, L'isola di Alcina.

  • Une ébouriffante latinité

    Noël 2008. Le premier récital de Verónica Cangemi a su se hisser d'emblée loin au-dessus de la compilation virtuoses de tubes opératiques grâce à une sélection toute personnelle, qui regroupe nombres d'airs baroques italiens et de manière plus surprenante de la musique d'Amérique latine.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    Une interprétation révolutionnaire pour l’un des plus beaux opéras italiens de Händel.

    Marc Minkowski, que l'on connaissait pour sa réussite dans le domaine de l'opéra français (Rameau, Lully...), se lance donc dans l'aventure handelienne avec sa fougue et son énergie habituelles. Les interprètes sont remarquables dans l’ensemble : Anne Sophie von Otter est tour à tout radieuse et pathétique, Lynne Dawson chante avec naturel et grâce...