Close

  • C’est la faute à Voltaire

    Janvier - Février 2013. Nous le disions du côté des concerts avec la résurrection de l'Andromaque de Gretry, l'Amadis de Gaule de Jean-Chrétien Bach, le Renaud de Sacchini ou encore le Thésée de Gossec, sans même mentionner la Mort d'Abel de Kreuzer, l'heure est à la tragédie lyrique. Non pas celle que nous autres baroqueux connaissons bien, du monopole lullyste aux créations tardives de Rameau, mais à cette tragédie lyrique entre modernité et tradition [...]