Close

  • Compositions assassines

    La folie meurtrière de Carlo Gesualdo est aujourd'hui bien connue. Le compositeur assassin reste malgré tout une figure à part, un personnage exotique et isolé. S'il avait été peintre, architecte ou dramaturge, Gesualdo aurait certainement enfreint les codes et conventions de l'époque avec autant d'empressement qu'il ne l'a fait en musique.

  • Rêvons sans cesse…

    Que l'auditeur curieux ne se laisse pas rebuter par le titre racoleur du disque, et le calambour douteux de l'article. En effet, Nous tenons là un véritable chef d'œuvre... Ma route croisa celle de ce compositeur inconnu, au langage parfois teinté des audaces monteverdiennes, dans le récital des Lamenti Barocchi vol. 1 de Sergio Vartolo (Naxos).

  • Des petits rien qui en disent beaucoup

    Et dire que Monteverdi considérait ses scherzi musicali comme de petites bagatelles amusantes, chansonnettes diverses (canzonette, divertimenti, arie...) à peine dignes de figurer aux côtés de ses madrigaux ! Qu'elles relèvent de la prima prattica ou de la seconda prattica, ces petites pièces sont autant d'ouvrages d'orfèvre...