Close

  • Publié dans : Concerts - Critiques
    Entre Ciel et Mer (Didon & Énée – Poème Harmonique – Versailles, 15/06/2014)

    Depuis plusieurs décennies déjà, le petit opéra de Henry Purcell fait partie des incontournables du répertoire baroque qu’un ensemble qui se veut respectable doit aborder, au moins une fois. Hervé Niquet, René Jacobs, William Christie… et aujourd’hui Vincent Dumestre. Mais à quoi bon une nouvelle fois ? Quelle nouveauté de lecture apporter à cette œuvre maintes fois jouée et assaisonnée pour les goûts les plus variés ?

  • Senimiento Latino
    31
    déc
    2011
    Publié dans : CD / DVD - Critiques - Récital
    Senimiento Latino

    Dans toute culture s'exprime le pathos et l'extase. Les sentiments extrêmes qui inspirent souvent des nuances artistiques n'existent parfois que dans une seule langue, qui lui accorde ses spécificités et son charme. Contrairement à ce qu'il est d'usage de penser, la culture hispanique n'est pas uniquement solaire, fougueuse, et en liesse ; elle comporte aussi beaucoup de mélancolie, de tristesse et de regret.

  • "Quand on lui dit : Comment? Il répond, je le veux." (Arbas, Acte I, scène 1)

    Voici presque un an que nous attendions cette parution après l'émerveillement des représentations de l'Opéra Comique. Nous ne reviendrons pas ici sur le contexte et les caractéristiques de l'œuvre elle-même qui sont étudiés dans un article dédié, mais uniquement sur la captation de ces instants de magie, que le souvenir et les mois passés ont sublimés.

  • Florence et Vincent

    Mars 2008. Avertissement au lecteur : Non, nous ne comptons pas parmi nos rédacteurs la femme de Vincent Dumestre. Non, l'éditeur Alpha ne nous a pas (encore) construit une magnifique piscine en marbre dans notre villa de Toscane. Mais alors, pourquoi passons-nous notre temps à encenser les enregistrements du Poème Harmonique de manière presque suspecte ?

  • Publié dans : Actualités - Edito
    Cadmus & Hermione : un coup d’essai, un coup Dumestre !

    Le duo Benjamin Lazar et Vincent Dumestre a encore frappé. Et il frappe fort. Prononciation restituée, gestuelle ultra codifiée, costumes et décors inspirés de Bérain et Vigarani, éclairage à la bougie, machineries diaboliques propulsant les dieux, instruments d'époque bien entendu. N'en jetez plus, la cour est pleine ! Ce 21 janvier dernier - anniversaire de la décapitation de Louis XVI d'ailleurs - l'Opéra Comique accueillait sa dernière-née, la tragédie lyrique...

  • Arrêter de nous prendre pour des conciles !

    Un matin, au sortir d'un rêve agité, Grégoire Samsa s'éveilla transformé dans son lit en une formidable vermine. Il était couché sur le dos, un dos dur comme une cuirasse, et, en levant un peu la tête, il s'aperçut qu'il avait un ventre brun en forme de voûte divisé par des nervures arquées. (F. Kafka, La Métamorphose). Bon, d'accord. Cela n'éclaire guère cette Nova Metamorfosi déjà obscure.