Close

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    Le beau doublé du chevalier Glück à Amsterdam

    Arrivé à Paris à l'automne 1773 à l'instigation de sa protectrice la Dauphine Marie-Antoinette et soutenu par Antoine Dauvergne qui était alors l'un des Directeurs de l'Académie Royale de Musique, le chevalier Glück était venu en France avec le grand dessein de renouveler le genre de la tragédie lyrique française.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    « Aussi l’ai-je tenté, mais tentative nulle Ce… nouveau-né, Madame, est un petit… Hercule. » (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, III, 7)

    Après la magistrale biographie de Benoît Dratwicki consacrée à Antoine Dauvergne, compositeur et dirigeant incontournable de l'Académie Royale de Musique dans la seconde moitié du XVIIIème siècle, nous étions quelque peu impatients de connaître de plus près son oeuvre, tombée dans l'oubli scénique et discographique.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Récital
    Les fruits de la Passion

    Après un premier volume consacré aux héroïnes d’opéras de Lully à Gluck (Virgin, 2006), encadré par les deux Armide, Véronique Gens revient nous proposer ses tragédiennes dans un nouveau programme consacré à la période suivante : de Rameau à Berlioz. Dès l’abord, on peut s’interroger sur la pertinence de relier Rameau à Berlioz, quand celui-ci renvoie plus volontiers à Gluck.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Récital
    « Il y a un temps pour tout, un temps de pleurer, un temps de rire, un temps à se lamenter et un temps de danser. » (L’Ecclesiaste)

    « Lamenti » Patrizia Ciofi (1), Natalie Dessay (2) & Veronique Gens (3) : sopranos Joyce DiDonato (4) : mezzo-soprano Marie-Nicole Lemieux (5) : contralto Philippe Jaroussky (6) : contre-ténor Topi Lehtipuu (7), Rolando Villazón (8) & Simon Wall (9) : ténors Laurent Naouri (10) & Christopher Purves (11) : barytons-basses Le Concert d’Astrée Direction, orgue & clavecin Emmanuelle Haïm 64’20, Virgin, 2008 Ce récital constitue un catalogue auditif. Virgin y a […]

  • Enfin une version à emporter sur l’île déserte !!!

    L'œuvre déchaînait déjà l'enthousiasme dès le XVIIIème siècle en raison de la mort précoce de son auteur. Composé à la demande du Duc de Maddaloni, le légendaire Stabat Mater devait remplacer celui de Scarlatti en l'église Santa Maria dei Sette Dolori, à Naples. Il en conservait l'effectif : soprano, contralto, cordes et basses continue. Pergolesi acheva dans cette oeuvre la réunion du style antico et du stile moderno, juxtaposant ou fusionnant tour à tour archaïsme et modernité.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    That is the question…

    Habituellement, pour les ouvrages lyriques de Rameau, la question de la version qu’on choisira ne se pose pas : les rares fois où deux enregistrements existent, l’un des deux semblent inenvisageable car un peu trop désuet – ainsi, des deux Dardanus, celui de Leppard et celui de Minkowski, ne sait-on d’avance lequel aura la préférence ?

  • Requiem… et tralala

    Composé quelque part entre 1697 et 1704 (les musicologues ont encore du pain sur la planche !), le Requiem de Jean Gilles, maître de musique de la Cathédrale Saint-Etienne de Toulouse, demeure son œuvre la plus célèbre, très à la mode tout au long du XVIIIème siècle, notamment lors des concerts parisiens du Concert Spirituel des Tuileries.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    Incontournable !

    Voici un enregistrement incontournable. Si Phaëton n’est pas l’œuvre de Lully la plus connue, le livret de Quinault est l’un des plus complexe : s’y mêlent intrigues de pouvoir, amours contrariées et… épreuves initiatiques ! Au final, si n’est pas la plus grande réussite de Quinault, qui s’y répète un peu trop, les personnages sont habilement construits.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    Un médaillé olympique

    À sa parution, en 2000, une pluie de récompense tomba sur cet enregistrement : Prix International du disque Cannes Classical Awards 2001, 13ème Grand Prix du disque de l’Académie Charles Gros, Recommandé par Classica-Répertoire, Choc du Monde la Musique, Diapason d’Or, et 5/5 dans Opéra International.