Close

  • N’attendons plus le Messie

    Edward Higginbottom justifie ce nouvel enregistrement par son choix de la version londonienne de 1751, où Haendel fit appel à des sopranos garçons à la fois dans le chœur et pour des parties solistes. Il n'avait pourtant guère besoin de ce prétexte musicologique, puisque cette interprétation se révèle l'une des plus satisfaisantes de toute l'abondante discographie...