Close

  • Publié dans : Concerts - Critiques - Festivals
    « L’Itinéraire »

    Comme le veut la tradition c'est Ton Koopman qui ouvre à l'orgue l'itinéraire en tant que tel, ce parcours musical autour duquel le festival a grandi au fil des années. Variant les jeux avec bonheur dans le Ballo en sol de Sweelinck il va nous conduire sans heurts jusqu'à la lumineuse Bergamasca en Sol majeur de Frescobaldi