Close

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Récital
    La nuit blanche (Cecilia Bartoli, St Petersburg – Decca)

    On imagine mal dans notre imaginaire actuel, que la Russie des Tsars eut une splendeur opératique avant Tchaikovsky. C’est encore Cecilia Bartoli qui nous étonne, après Gluck, Scarlatti, Caldara, Vinci, Porpora, Garcia, Pacini, Bellini, Rossini et Steffani, Dame Bartoli s’attaque pour notre plus grand bonheur aux compositeurs de la Grande Russie.

  • Inflammatus
    6
    jan
    2014
    Inflammatus

    Sans faire de la mauvaise paraphrase biblico-freudienne, chacun trouveras en cet enregistrement ce qu’il est venu y chercher… L’œuvre, intense, magnifique, condensé et trait d’union entre l’Ancien et le Moderne, d’un équilibre qui attira l’attention de Bach lui-même qui l’adaptera (Psaume 51), ne se présente plus.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Récital
    For your ears only (Steffani, Mission, Cecilia Bartoli, I Barocchisti, Diego Fasolis – Decca)

    Agent Bartoli Cecilia. Les opérations Vivaldi, Gluck, Salieri, Oratorio et Sacrificium ont été réussies. L’opération SECRETE Mission a révélé le suspect STEFFANI Agostino, auteur de plus d’une soixantaine d’œuvres vocales. Vous n’avez pas tremblé face aux adversaires et notamment la dangereuse AMNESIE. Vous avez bravé son pouvoir et ses poisons.

  • La rencontre des Grands Canaux…

    A ma droite, la lagune, son Grand Canal bordé de palais délicatement rongés par les eaux, balayés par le soleil, avec leurs délicates arcatures gothiques, assoupi dans la torpeur estivale. A ma gauche, l'autre Grand Canal, illusion rectiligne alors que la perspective est forcé, vaste trait, point d'orgue glorieux du domaine d'Apollon, croisement qui permet sur des barquettes, gondoles et vaisseaux de guerre...

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    Un chef d’œuvre de Ferrare à Lugano

    C’est probablement au cours d’un séjour à Rome en 1724, à l’occasion de la représentation de son opéra Tigrane au Teatro Capranica, que Vivaldi découvrit le livret que son compatriote Lucchini avait mis à disposition du compositeur napolitain Leonardo Vinci, qui allait devenir l’un des principaux rivaux du Prete Rosso sur les scènes mêmes de la cité des Doges.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Récital
    Le Cencic nouveau est arrivé !

    Les fidèles internautes de Muse Baroque connaissent assurément le célèbre contre-ténor d'origine autrichienne, qui s'est illustré ces dernières années au disque et à la scène dans de nombreux rôles d'opéras du Cher Saxon. C'est pourtant un Cencic totalement nouveau, ou plutôt avec un timbre renouvelé, qui s'offre à nous dans son dernier enregistrement.

  • Faramineux Faramondo !

    Mai 2009. Décidément, voici une année faste pour les mordus d'opéras de Haendel avec une nouvelle moisson à faucher sans réserve. Un Haendel original, vif, texturé, d'un naturel confondant, où l'auditeur s'exclame simplement déjà ? lorsque les 3 heures se sont écoulées en compagnie d'airs élégamment troussés par un casting de luxe.