Close

  • Publié dans : Concerts - Critiques
    Fulgurant testament (Les Boréades, Les Musiciens du Louvre, Minkowski – Versailles, 05/10/2014)

    Compositeur qui s'est consacré tardivement à l'opéra, Rameau a toujours attaché un soin particulier à l'orchestre. Les nombreux intermèdes dansés de la tragédie lyrique lui ont fourni de brillantes occasions de donner aux instruments leur pleine mesure, tandis que les passages chantés tissent une savante composition entre les moyens de la voix et ceux des musiciens.

  • Publié dans : Concerts - Critiques - Festivals
    Aspiration mystique et promesse d’éternelle félicité

    En ce Vendredi Saint, le programme du concert avait été confié à Marc Minkowski à la tête de ses Musiciens du Louvre-Grenoble et d’une équipe de chanteurs familiers de ce répertoire (Ditte Andersen et Ana Quintans, sopranos I, Marianne Crébassa et Pauline Sabatier, sopranos II, Carlos Mena et Owen Willetts, altos, Colin Balzer et Jan Petryka, ténors, Charles Dekeyser et Luca Tittoto, basses).

  • Un « Come Bach » réussi

    Février 2009. Le facile jeu de mot orne fièrement le fronton de l'interview accordée par le chef à Rémy Louis parmi les notes de programme de ce joli livre-disque sur papier vergé. Il est cependant inexact, puisqu'il s'agit non d'un retour mais d'une première rencontre au disque entre Bach et Marc Minkowski.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    That is the question…

    Habituellement, pour les ouvrages lyriques de Rameau, la question de la version qu’on choisira ne se pose pas : les rares fois où deux enregistrements existent, l’un des deux semblent inenvisageable car un peu trop désuet – ainsi, des deux Dardanus, celui de Leppard et celui de Minkowski, ne sait-on d’avance lequel aura la préférence ?

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    Incontournable !

    Voici un enregistrement incontournable. Si Phaëton n’est pas l’œuvre de Lully la plus connue, le livret de Quinault est l’un des plus complexe : s’y mêlent intrigues de pouvoir, amours contrariées et… épreuves initiatiques ! Au final, si n’est pas la plus grande réussite de Quinault, qui s’y répète un peu trop, les personnages sont habilement construits.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    Un médaillé olympique

    À sa parution, en 2000, une pluie de récompense tomba sur cet enregistrement : Prix International du disque Cannes Classical Awards 2001, 13ème Grand Prix du disque de l’Académie Charles Gros, Recommandé par Classica-Répertoire, Choc du Monde la Musique, Diapason d’Or, et 5/5 dans Opéra International.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    Une interprétation révolutionnaire pour l’un des plus beaux opéras italiens de Händel.

    Marc Minkowski, que l'on connaissait pour sa réussite dans le domaine de l'opéra français (Rameau, Lully...), se lance donc dans l'aventure handelienne avec sa fougue et son énergie habituelles. Les interprètes sont remarquables dans l’ensemble : Anne Sophie von Otter est tour à tout radieuse et pathétique, Lynne Dawson chante avec naturel et grâce...

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    « Come dolci, Signor, come soavi…

    ...riuscirono a te, la notte andata, di questa bocca i bacci, murmure Poppée l'intrigante, c'est-à-dire As-tu trouvé assez doux et suaves, la nuit dernière, les baisers de ma bouche, seigneur, et voilà Néron ferré, éperdu d'amour, prêt à sacrifier son maître Sénèque, sa femme Octavie et l'Empire.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    « Toi aussi, Minkowski ? »

    Après la révolution Ariodante et l'excellent Hercules (Archiv), on attendait beaucoup de le sortie de Giulio Cesare par le maître grenoblois. Ce long opéra possède un livret peu conventionnel puisqu'il relate sous forme d'épopée héroïque les aventures égyptiennes de César chez le fourbe Ptolémée XIV et la douce Cléopâtre.