Close

  • Publié dans : Concerts - Critiques
    Lumières de Noël… (Haendel, Messie, Orfeo 55 & Le Choeur de Chambre de Namur, Stutzmann – Metz, 12/12/2014)

    A quelques jours de la fête de Noël, Nathalie Stutzmann à la tête de son ensemble Orfeo 55 et du Chœur de Chambre de Namur, offre aux Lorrains un magnifique cadeau dans le cadre des Noëls de Moselle, Le Messie d’Haendel.

  • Publié dans : Concerts - Critiques - Festivals
    Premier et dernier

    Le lundi 25 mars, en ouverture de cette édition, Il Giardino Armonico, l’un des ensembles les plus reconnus pour la musique des XVIIème et XVIIIème siècles, avec à sa tête, son fondateur Giovanni Antonini, donnait l’œuvre magnifique de Haendel Il Trionfo del Tempo e del desinganno.

  • Il Germanico
    31
    déc
    2011
    Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    Il Germanico

    Sorti des hiératiques manuscrits des Annales, l'éloge funèbre de Germanicus, comme bien des rejetons de sa race périt en termes sublimes dans les sables de l'Histoire aux limbes de la légende. Germanicus, victime comme il est de ses propres statues, ne retrouve son humanité que dans les arts.

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Opéra
    “Armide enfin lève les yeux… »

    Il est intéressant parfois, quand on aime le répertoire baroque, de s'arrêter un peu sur le merveilleux et la magie dans cet art qui nous passionne. Si la présence des scènes de démons, des destructions massives de cités entières, les tempêtes et la magie sont des poncifs de l'opéra de l'âge moderne, le personnage de l'enchanteresse plus que sorcière est essentiel au monde musical baroque.

  • Protecteur des tremblements de terre

    Voici la suite du voyage de Claudio Abbado en terre pergolésienne. Après un Stabat Mater d’une beauté un peu froide et au classicisme épuré, le chef fait montre dans ce second volume d’une lecture plus idiomatique et plus contrastée, plus baroqueuse dirons-nous. La Missa S. Emidio du jeune prodige fut probablement composée pour la saint Emidius de l’année 1732 en l’honneur du patron et protecteur de la ville d’Ascoli Piceno suite au tremblement de terre des deux années précédentes.

  • Glorieux
    31
    déc
    2009
    Glorieux

    Contrairement à toutes les règles de l'écriture à suspens, nous pouvons affirmer dès à présent que cette nouvelle version du sacro-saint Gloria de Vivaldi se hisse sans peine parmi les lauréats actuels de la discographie. On y trouve en effet une urgence dramatique, un dynamisme farouche et menaçant, une beauté élégiaque tout à fait sublimes...

  • Publié dans : CD / DVD - Critiques - Récital
    "Nella pupille tue folgora il lume", Almirena (dedans tes yeux rayonne la clarté)

    L'on serait presque enclin à soupirer devant un énième récital d'airs de Haendel, à la jaquette légèrement Andy Wahrolisée. Certes, la distribution en est alléchante, avec deux grandes dames du baroque que le livret encense sans mesure, mais l'on se dit tout de même que ces florilèges démembrant les airs des opéras sont autant de carottages géologiques d'un massif autrement plus intéressant.

  • Terriblement classique…

    Par-delà une jaquette bleue où l'esprit s'imagine la baie de Naples, le premier volet de la trilogie que Claudio Abbado consacre à Pergolesi (dont on célèbrera en 2010 le 300ème anniversaire de la naissance) constitue un mystère. Mystère que cette lecture infiniment classicisante, d'une perfection lisse, d'une tenue élégante et insaisissable et où les solistes sont exemplaires, ce qui est d'autant plus remarquable qu'il s'agit d'un enregistrement de concert. Et pourtant, mystère aussi que le peu d'attrait qu'exerce le Stabat Mater trop équilibré de ce disque .