Close

  • Art et Lumières au XVIIIème siècle : des rapports ambigus (Le goût de Diderot – Musée Fabre, Montpellier)

    L'art a de tout temps entretenu des rapports plus ou moins étroits avec le politique. Après la parenthèse médiévale de la toute-puissance de la religion, qui englobait l'un et l'autre, la Renaissance est marquée par les commandes des riches seigneurs italiens (au premier rang desquels les Médicis), bientôt imités par les rois et les empereurs du reste de l'Europe.

  • Publié dans : Concerts - Critiques
    Une bien belle Hélène

    Chanteur à la basilique San-Marco dont le maître de chapelle n'était autre que Claudio Monteverdi, Francesco Cavalli se lance à partir de la fin des années 1630 dans la composition d'opéras, dont les représentations sont encouragées par la construction récente de deux théâtres permanents à Venise, le San Cassiano (1637) et le San Moise (1639).

  • Publié dans : Concerts - Critiques
    Un sérail bien enlevé

    Les circonstances de la création de l'Enlèvement au Sérail coïncident avec deux étapes importantes de la vie du jeune Mozart, qui va en quelques mois à la fois rompre avec l'archevêque de Salzbourg, et prendre la décision d'épouser Konstanze Weber. Ayant rejoint sur ordre son protecteur qui séjournait à la cour de Vienne au printemps 1781, Mozart devient rapidement la vedette musicale du moment de la capitale autrichienne.