Close

  • Publié dans : Dossiers - Interviews
    Entretien avec Jérémie Rhorer, chef d’orchestre

    Entretien avec Jérémie Rhorer, Chef d’orchestre et directeur musical du Cercle de l’Harmonie Muse Baroque : Pouvez-vous nous rappeler l’histoire et le projet du Cercle de l’Harmonie ? Jérémie Rhorer : La formation du Cercle de l’Harmonie a été le fruit d’une relation musicale privilégiée que j’entretenais avec Julien Chauvin depuis une dizaine d’années. J’avais eu l’occasion, de manière fortuite, de lui donner des cours de musique de chambre dans le cadre d’un stage où il était élève et vraiment demandeur de conseils.

  • Douceur de vivre…

    Entre Haendel et Mozart, le public de l'opéra avait oublié tout ce qui s'était composé. Nul ou presque ne se souvenait de Grétry ou du dernier fils de Bach si ce n'est pour le premier d'avoir été l'auteur de mignardises pour Marie – Antoinette et pour l'autre d’avoir été le fils préféré du maître absolu et d'avoir eu une réputation de séducteur.