Close

  • Concerts à deux violes inégalables

    Voici une critique bien tardive et que nous avions prévu pour l'été. Mais l'écoute de ce monument discographique de près de huit heures méritait bien qu'on prenne le temps nécessaire, et il eut été malhonnête de chroniquer cette intégrale unique des Concerts à deux violes esgales de Sainte-Colombe (sans doute le Parisien Jean de Sainte-Colombe comme les recherches de Jonathan Dunford tendent à le prouver) sans en avoir admirer toutes les facettes.

  • De l’art de la sanguine et du pastel…

    Peut-on mieux dire que Marianne Muller qui nous invite à nous perdre dans les méandre d'une galerie de compositeurs ? Galerie au sens de musée, de collection particulière, de cabinet des curiosités dont l'heureux maître des lieux vous entrouvre la porte, et vous guide avec passion parmi les merveilles qu'il a rassemblées.

  • Tous les matins du monde

    En octobre 2007, après une première édition depuis longtemps épuisée, Tous les Matins du Monde reparaît en DVD dans les bacs, dans une édition limitée comprenant le film, l'interview du réalisateur, un mini making-of, la bande-annonce et la bande-originale du film. Retour sur un succès inespéré, et un des plus beaux long-métrage jamais consacré à la musique baroque.

  • Poésie de la musique, musicalité du verbe

    Cyrano de Bergerac, personnage mythique à cause d’un drame du XIXème siècle, auteur génial dont les textes sont aujourd’hui bien oubliés – qui connaît aujourd’hui sa comédie Le Pédant joué ? Tout au plus ces deux voyages imaginaires dans ce qu’on appellerait de nos jours l’espace sont-ils connus des universitaires et de quelques happy few.