Close

Trevor au Pinnock de sa gloire

Museor
18 mai, 2006

Domenico SCARLATTI (1685-1757)

Sonates pour clavecin K. 502, 460, 461, 516, 517, 478, 479, 518, 519, 546, 547, 529, 544, 545


Trevor Pinnock (clavecin)

55’55, Archiv, enr. 1986

Voici un florilège de pièces particulièrement audacieuses de Scarlatti, bourrées d’obstacles techniques, étourdissantes de virtuosité, où les doubles croches répétées se grisent elles-mêmes. Et Trevor Pinnock célèbre cette musique imprévisible et brillante d’un toucher léger et énergique. Ces « exercices pour clavecins » lui permettent de donner libre cours à sa ductilité et à son imagination, et l’on imagine sans peine le claveciniste frapper violemment son clavier (même si cela ne change rien sur un clavecin car les cordes sont pincées uniformément par le plectre quelque soit l’intensité de la frappe) en s’amusant comme un petit fou. L’enregistrement traduit ce plaisir de jouer, la liberté de surprendre l’auditeur, de chercher des couleurs et des contrastes rythmiques. Toutes les sonates choisies comptent parmi les « rapides », à l’exception des K. 544 et 546. Aussi, le claveciniste ne traîne t-il pas en chemin, déversant allégrement ses cascades de notes cristallines issues d’un instrument particulièrement clair.  

Armance d’Esparre 

Technique : Prise de son limpide, et sans bruits mécaniques du clavecin.