Close

Un galant contrepoint

Muse4
26 février, 2007

Juan de ARAGUES (c. 1710-1793)

Ah de las eferas !
Musique pour la Chapelle de l’Université de Salamanque 

 

Academia de Musica Antigua de la Universidad de Salamanca
Coro de Camara
Direction Bernardo Garcia-Bernalt 

65’27, Verso, 2002.

Sans Bernardo Garcia-Bernalt, que saurions-nous de Juan de Aragues, harpiste et organiste puis maître de chapelle de l’Université de Salamanque ? Et ce serait dommage car cet obscur compositeur nous a laissé un corpus très « pergolésien » si l’on en juge par le programme de ce CD. On y retrouve des textures très italianisantes, des parties florissantes de violon, un style baroque-galant un peu archaïque pour des œuvres – d’Eglise il est vrai – datant d’entre 1745 et 1755. Le « Salve Regina a 5″ et le « Miserere a 4″ dénotent une écriture d’apparence simple mais au savoir-faire réel, avec des effets d’imitation entre les solistes et le choeur.

La phalange – aussi obscure que le compositeur – dirigée par Bernardo Garcia-Bernalt fait preuve d’un enthousiasme brouillon mais sincère qui rappelle le Malgoire des premières heures. Les cordes sont remarquablement grainées, le chœur imprécis mais puissant (la prise de son y est aussi pour quelque chose). Côté soliste Raquel Andueza laisse admirer un timbre corsé, sombre et fière digne d’une contralto, et une belle aisance dans les mélismes et les trilles. Le ténor Juan Diaz de Corcuera s’acquitte quant à lui de ses parties fort honorablement, sans gloire et sans reproche. Enfin ajoutons que la jaquette et le livret sous fourreau sont très bien conçus.

Anne-Lise Delaporte

Technique : Prise de son très ample, mal délimitée dans les contours avec un chœur très en avant sans être suffisamment détaillé